série#07SDT.16

Yves 16-Recit diligence 02

Deuxième récit de la diligence

Au tour de Bangadère de Schlo : « Une femme jadis aisée, dut se résoudre à louer au tout-venant les nombreuses pièces de sa demeure, ce qui en déprécia la valeur. Elle vécut bientôt au jour le jour, à l’égal de ceux qu’elle logeait pour peu. Arriva le moment où un pensionnaire récent décéda. Première arrivée devant le lit mortuaire, elle se rémunéra de la petite cage laissée en évidence par le défunt, sans doute intentionnellement. L’homme avait déclaré être un trappeur du cercle polaire. Conscient de sa pauvreté, sentant sa fin prochaine, il avait abandonné ceci en réparation, et pour ses obsèques. Les deux stravides, à l’intérieur, pelotonnés l’un contre l’autre, la ravirent. Elle redevenait potentiellement riche. Néanmoins, elle décida de les conserver quelque temps, instruite de leur pouvoir aphrodisiaque, afin d’égayer sa solitude. Ainsi, les jours se succédèrent dans une torpeur délicieuse. Le frottement soyeux des stravides contre sa peau entretenait une excitation permanente. Peu à peu, les locataires s’habituèrent à la fugacité de ses apparitions, puis à ne plus voir que la bonne, apporter de rares provisions. L’argent s’épuisait faute d’être réclamé auprès des pensionnaires, peu disposés à régler leur loyer de leur gré. Privée de salaire, la domestique disparut avec des objets de valeur. Les stravides s’étaient multipliés, stimulés par la nourriture intacte. De deux spécimens, le nombre s’éleva à une vingtaine. Les signaux de la faim s’étaient dissipés. La femme était enfermée dans une bulle où, le temps aboli, demeurait la permanence du plaisir, comme une ivresse sans fin. On se résolut à forcer sa porte. On découvrit les stravides qui s’étaient tournés vers la seule source de nourriture de la pièce : la propriétaire, en partie dévorée. Les locataires se partagèrent les petits animaux et se dispersèrent. Les rats achevèrent le repas dans la maison désertée.
Moi-même locataire, j’eus le bonheur d’en capturer, et d’enfin commencer ma lucrative activité… »

Saga du Ténébreux : épisode 16//Yves Letort ©
Illustration//Férid Khalifat ©

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s