#0652.110618

J’ignore presque tout des ghoules mahométanes ou zoroastriennes ainsi qu’elles sont charriées par Eurus, mais je sais ce qu’il en est de celles de nos contrées pour les avoir observées lors de l’une des plus pathétiques démonstrations de niaiserie qui se puisse imaginer. Dans une campagne encore épargnée par la bile moderne, un jeune noble... Lire la suite →

Publicités

#0651.100618

« — ... C’est une notion drastique s’appliquant à trop de concepts de dynamique, c’est pour cela que je ne suis pas d’accord. — Mais vous conviendrez avec moi que l’écoulement hydrodynamique ne subira aucune contrainte de débit ! — C’est indiscutable, soit ! — Et vous serez d’accord avec moi encore, que nous pouvons énoncer le troisième... Lire la suite →

#0650.090618

Si désormais Stephen O'Caïrn est connu de tous, ne serait-ce qu'à travers les nombreuses expressions populaires employant son patronyme, on ne se souvient hélas pas assez de ses œuvres ni du fait que ce nom n'est qu'un pseudonyme. En effet, dans les années 1880, il se brouilla avec lui-même pour une affaire de préexistence de... Lire la suite →

#0649.080618

La première fois que je m’étais rendu en Égypte, j’espérais faire une découverte comme on n’en avait jamais vu. J’étais prêt à n’importe quoi pourvu qu’on remarquât mon nom et que je fusse admis au rang des grands chercheurs. Mon oncle Wandrille était devenu fou, mais il avait été mon professeur à l’université avant de... Lire la suite →

#0648.070618

Il faut les laver, ces rues, ces esprits, ces souillures. Un moment j'ai songé à faire la promotion de l'anthropophagie, mais cette plèbe de femmelettes m'aurait pris pour un fou. La stérilisation massive - de même qu'une bonne guerre, une épidémie ou une famine - n'aurait eu aucun autre effet que de diminuer le nombre... Lire la suite →

#0647.060618

La porte dérobée s’entrouvrit dans un grincement. Pier Frielander abandonna son matériel pour se glisser dans l’interstice. Il le sentait : elle se cachait là. La main tremblante, le vieillard balaya les ténèbres et il la vit. Étranglé de joie, les yeux remplis de larmes, le cœur tambourinant, il contemplait la bibliothèque des bibliothèques, mythique et... Lire la suite →

news#0205

C'est une bien triste journée pour nous qui venons d'apprendre la disparition, cette semaine, de la regrettée Csilla Berényi. Elle était hongroise et enseignait l'Espéranto. Elle fait partie de ceux qui nous ont aidés lorsque Les deux Zeppelins débutaient, avec des textes rédigés dans la langue internationale. Elle a répondu à l'appel en 2013, lorsque... Lire la suite →

#0646.050618

« Je les ai fuies, mais elles sont là, elles arrivent. - Allons mon vieux, calmez-vous, asseyez-vous avec nous. Voilà un cigare et un peu de brandy. - Mais vous ne comprenez pas. Vos armes ! Non, inutiles. Et ces sceaux ressemblant à ceux de l'Unaussprechlichen Kulten, à moins que ce soit dans le... - Allons,... Lire la suite →

#0645.040618

C'était un miroir ancien comme devaient en présenter les ayenadars, ces montreurs de miroirs dans les marchés de l'ancienne Perse. J'ignore comment ma femme l'avait acquis, mais souvent je la trouvais assise devant, rêvassant en s'y contemplant, s'admirant en écrivant sans même baisser les yeux vers sa plume, s'abîmant dans son reflet comme certains poètes... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑