#0654.130618

Jonathan Trazom est né le jour 7 du mois 8 de l’année 778.787. Une date de naissance aussi exceptionnelle laissait présager d’un destin qui l’était tout autant; c’est du moins ce que pensaient ses parents, lecteurs assidus de Changer le monde par la pensée. Dès que le jeune Jonathan manifesta un intérêt pour la mécanique ils furent convaincus qu’il serait un grand inventeur. Il désirait voyager et trouva un poste de mécanicien sur un vaisseau spatial qui partait pour la galaxie « des affreuses sœurs ». Jonathan plaçait des billes à intervalles réguliers dans une machine durant les phases de turbulences, car l’antimatière, faisant office de force motrice, devenait dangereuse en cas de fortes secousses. Jonathan se demandait pourquoi n’avait pas encore été inventée une machine pour accomplir cette tâche répétitive et rébarbative. Puis, un jour, le commandant l’avertit qu’il diffuserait une symphonie sur les haut-parleurs du vaisseau pendant les turbulences. Jonathan devrait suivre le rythme du morceau pour injecter les billes de sulfate.
Jonathan n’avait pas l’oreille musicale. Pourtant, il fit de son mieux et suivit le tempo en même temps que les ballottements du vaisseau en pleine zone de vents solaires. Remarqué pour son habileté, Jonathan prit du galon et devint pilote en second à l’âge de 27 ans. Il se familiarisa avec la cornemuse, la cithare orientale, puis le daf, un grand tambour doté d’anneaux. N’oublions pas qu’à cette époque, l’antimatière était encore canalisée grâce à la musique. Le pilote jouait généralement d’un instrument dit “majeur”, tel que l’orgue, et le pilote en second un instrument dit “mineur”, tels que ceux mentionnés ci-avant.
A l’âge de 30 ans, âge charnière s’il en est, il quitta son poste de pilote spatial pour suivre une brillante carrière de violoncelliste à bord des vaisseaux de croisière. On raconte qu’il atteignait le sommet de son art pendant les turbulences ; le lyrisme de son interprétation vous serrait alors le cœur d’émotion.

La musique de l’antimatière//Étienne Boudesseul ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :