#0626.160518

L’artiste avait recouvert sa statue, un superbe nu féminin qu’il venait de terminer, d’une fine couche de papier d’aluminium, puis, en tournant le dos à son œuvre, pour s’appliquer à d’autres taches, il pensa à ces vers du poète, son ami, le regretté Michel Blondeau, qui écrivit : « … Belle, mignonne/ Et toute en aluminium… », l’artiste se racontait ces mots quand… un bruit se fit entendre, il eut alors, tout juste le temps de se retourner pour constater tout simplement, que sa statue s’échappait, « se faisait la malle » en claquant la porte de l’atelier derrière elle.

L’alumignonne//Extrait de « Aluminium » projet de recueil collectif de Pascal Dandois et Michel Blondeau ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :