#0624.140518

Elle se pencha sur la citerne, but quelques gorgées d’une eau jaune, puis caressa longtemps l’envers d’un champignon. Les lamelles crissaient tristement, écho d’un chant de Babylone.
Elle sursauta au cri des sternes qui vérolaient le soleil gonflé comme un citron. De peur qu’elles ne lui disputent sa prise, elle croqua dans le végétal — et elle mit fin à la musique des cistres qu’on entend au creux des montagnes.
La toxicité délicate ne l’assomma pas aussitôt : elle savoura le goût d’une agonie acide, serra les dents, pensa aussi aux chairs haïes qui la faisaient grimacer, plus amères que les agrumes.

Canines et Flore 65 : L’amanite//Céline Maltère ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :