#0555.060318

Je ne parlerai pas au nom de tous les miens, mais je pense qu’il existe une sorte de consensus sur le sujet. Et si j’ose parler c’est que, de toutes manières, personne ne nous croira sinon les hordes de niais déjà acquises à nos turpitudes.
Nous faisons évoluer nos exigences selon les époques et nos proies, mais seulement pour garder un certain cheptel toujours à disposition. N’ayez donc crainte, je ne vais pas faire allusion à des domaines qui vous seront trop exotiques pour que vous remettiez en doute mes assertions en les passant par le prisme de votre ignorance.
Naguère nous exigions des nouveau-nés dans des brasiers et des miroirs pour refléter nos ombres. Nous réclamions des sacrifices, des dévotions, des immolations, de l’ascétisme. Puis nous avons demandé des tables souillées de lettres, des médiums, des lames de tarot, l’écriture automatique, des enregistreurs sonores…
Parfois nous n’intervenons pas lorsque les augures sont pourtant favorables. Parfois nous refusons d’apparaître lorsqu’un sceau, aussi inepte et inutile soit-il, n’est pas correctement tracé. Parfois nous laissons croire qu’une possession est un trouble mental. Nous ne répondons jamais aux questions des sceptiques – car ainsi, esseulés parmi les imbéciles, eux aussi sont nos victimes, eux aussi sont dans l’erreur. Mais tout s’explique.
Tout s’explique par notre volonté de rire, de trahir l’ennui d’être et la lassitude de l’éternité. Tout s’explique par notre mépris pour tous ces lamentables humains qui peuplent actuellement cette planète. Nous apparaissons à tout ce qui est taré d’un esprit, à tout ce qui peut rêver, nous rendons fous les chats, nous lançons des bâtons aux chiens dans leurs songes, nous lapidons les oiseaux dans leur imagination lorsqu’ils chantent, nous guidons les baleines jusqu’en de fatals abîmes. Nous haïssons, mais, pour l’instant, ce sont ces singes imberbes et déments que sont les humains que nous honorons de nos tourments. Mettez-vous à notre place : vous êtes vraiment lamentables du haut de vos prétentions de mammifères, et nous pouvons vous flouer en toute circonstance.

…et la moquerie est notre dernier domaine de divertissement//Francis Thievicz ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :