#0531.100218

«  Je l’ai vue aussi sûrement que vous voyez ce camée.
– Je ne vous crois pas !
– Elle dansait toujours, agitant ses voiles légers pour les laisser flotter dans l’air pareils à des spectres parfumés de benjoin, de santal et d’absinthe.
– A moi je l’ai exhortée à se présenter, mais elle ne s’est jamais montrée.
– Parce qu’elle ne se convoquait pas : elle répondait aux faveurs d’Hécate et d’ésotériques augures. Elle était trop délicate pour se laisser conter dans les fables, les mythes et les épopées , trop fragile pour la plèbe et les esprits voraces de sciences…
– Une chimère, fruit de puériles démences !
– Bien davantage : une poésie sans rimes ni mots, une essence sans idole, une déesse sans père ni mère ni fief ni légion ni allégorie ni nom.
– Et pourtant la voilà sur un médaillon.
– Vous ne saisissez pas : elle dansait lorsque je m’étais laissé emporter par quelque humeur fatale et merveilleuse. Une vapeur pareille à l’évanescente nébuleuse de la Lyre, mais ce fut qu’elle dansait dans ses suaires sanglants aussi fins et légers que des mélopées tissées dans du songe. Et moi, pauvre fou, sachant mon privilège, je l’ai examinée avec l’œil de l’art.
– Eh bien ?
– Eh bien les artisans ne sont que des bossus inclinés vers leurs lourds fils à plomb. Et la lame dont elle faisait usage sur les âmes trop pesantes devait s’être émoussée car elle ne me fit que cette écorchure en forme de croissant que voici. Elle s’use sous l’exercice du regard, cette martyr parfaite, elle s’est usée jusqu’à n’être que poussières et atomes sous mon impie examen avide de courbes et d’harmonies, elle s’est usée jusqu’à n’être plus qu’un souvenir que je m’empressai de violer par la reproduction, jusqu’à n’être plus qu’un prosaïque camée.
– Mais vous l’avez tout de même, au final !
– Je n’ai rien que l’ombre d’une ombre. »

Favilla//Francis Thievicz ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :