#0442.131117

Il le ressentait dans l’air, au pied des arbres, le long des murs, cet appel suintant de l’atmosphère elle-même. Et lorsqu’un hurlement se fit entendre au loin sur la colline, il y fit instinctivement écho avant que d’autres répandissent la clameur sous ce clair de lune particulier, blanchissant les contrées de poudre osseuse et de cris séraphiques pareils à des clairons précédant quelque apocalypse.
Décuplée, sa voix revint à lui et le frappa au front : il s’écroula sous le choc inattendu. Quand il se réveilla, il était au creux d’une vallée envahie par les brumes. Il entendait autour de lui les grognements de bêtes inconnues, qui ressemblaient vaguement à des jappements. Il ne pouvait rien voir. Mais il savait déjà, à leurs résonances malveillantes, que ces murmures acerbes n’avaient rien de canins.
Il plissa les yeux pour tenter de distinguer les créatures, mais celles-ci restaient indécelables. Leur présence l’oppressait, et le remugle qui émanait d’elles le prit à la gorge. C’est alors que la brume reflua et laissa apparaître des dizaines de bêtes, chimères crayeuses affamées répondant à son appel.
Il n’eut pas le temps de crier. Au premier contact, ses membres se raidirent, comme figés dans une gangue d’argile. Lentement, son corps métamorphosé eut raison de lui et les bêtes hurlèrent à nouveau lorsqu’il eut rejoint les rangs de la Horde d’albâtre.

Anthropotropie//Robert Plante ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :