Depuis trois jours, les heures ne sonnaient plus ! On avait l’impression de vivre entre deux eaux ; le village en était perturbé. Les douze coups ne marquaient plus midi ; la nuit, les femmes avaient du mal à trouver le sommeil, et elles répétaient qu’à ce rythme, elles perdraient le fil de leur cycle, qu’elles n’auraient plus d’enfants et que le monde s’éteindrait. Dieu avait, tout à coup, décidé de se taire.
Pourtant, le curé s’acharnait à tirer sur la corde. Il n’avait plus confiance en son bedeau qu’il soupçonna de sorcellerie. Et il le débaucha manu militari.
Au sixième jour, mieux que le Créateur, il décida de réparer la tuyauterie et d’aller voir de plus près la raison pour laquelle la grosse cloche ne chantait plus. Il grimpa au haut de la charpente pour se retrouver face à l’objet mutique. Avec la vieille casserole qu’il avait apportée, il donna de grands coups dans le métal : aucun bruit, pas une résonance. Diable ! C’était une ruse du diable ! Satan avait coupé les cordes vocales de l’église !
Le curé tourna, s’acharna, trépigna, et finit par taper de ses poings dans la cloche silencieuse comme on châtie la porte qui vous a bousculé. Dans sa fureur, il ne regarda pas à l’intérieur où il eût découvert une sorte de chrysalide ‒ une bête énorme et humaine, recroquevillée sur les parois et qui empêchait le battant de cogner la carapace de fer ‒ une chose vivante et non identifiable qui dormait et croissait au creux du froid cerceau ‒ un démon ou un parasite que le ciel avait fiché là comme un gros furoncle sur le Temps ‒, mais à force de s’agacer, il perdit l’équilibre et s’écrasa sur le parvis : sa chute de vingt mètres le transforma en bouillie liturgique.
Réembauché par la commune, le bedeau ramassa les morceaux.

Canines et Flore 51 : La cloche (1)//Céline Maltère ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s