Je galopais à travers la forêt. Jamais je n’avais remarqué les nombreuses bouches à incendie sur le bord de la route. Pourtant, le rouge éclatant ne passait pas inaperçu au cœur des bois pluvieux. À moins d’avoir été plantées par une main divine, elles devaient se trouver là depuis longtemps.
Je passais souvent par ce chemin pour me rendre chez Libane que je servais comme un dément. J’avais toujours aimé cette femme qui m’avait éconduit de la pire des façons puisqu’elle éternisait les retrouvailles et m’humiliait devant ses soupirants.
Mais je ne me lassais pas d’accourir auprès d’elle et je lui offrais mes services. Je brûlais d’un désir insensé que rien ne devait jamais éteindre.

Étonné par ma découverte, je ralentis l’allure. Mon cheval alla l’amble, et je pus compter l’intervalle qui séparait chacune des bornes à incendie. Elles étaient trop nombreuses pour cette petite forêt ! Je me plus à imaginer toutes ces bouches en action, avalant le feu sylvestre, ravageant la chaumière de la cruelle Libane. Ces visions me remplirent de plaisir ! Et soudain, mon rêve cessa sous les coups de mille bâtons qu’on me donnait sur le crâne. Les hommes-troncs, dans leur habit rouge, faisaient dégorger ma bêtise.

Je ne monte plus à cheval ; j’ai délaissé Libane que ma difformité effraie. Elle n’a guère envie de tourmenter le bossu que je suis. Depuis que j’ai croisé ces créatures que j’avais prises pour des hydrants, j’ai très envie de jouer avec les allumettes. Rien ne sied mieux aux cœurs aigris qu’une forêt en flammes !

Canines et Flore 50 : Les hydrants//Céline Maltère ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s