M4

Izor-13 expliquait aux petits mécanotropes visitant le musée :
« Le vivarium n’existe plus. Les derniers animaux sont morts quand la rivière s’est asséchée. Mais l’on peut voir, dans la pénombre, des automates ; non pas de ces poupées dont on amusait les enfants dans les temps reculés, car la taxidermie a fait d’immenses progrès : il ne s’agit plus, comme jadis, de vider, de remplir de paille. Séculaire momification ! Qui a envie de voir un corps dont la mort a sucé les chairs ? Les visages immobiles terrifient notre peuple ; nous avons eu beaucoup de mal à comprendre ce que recelaient leurs regards, et avons refusé de coller des perles dans leur cavité orbitaire.
« Lucie est une réussite. Elle est le témoin d’une race disparue, et Dorothy-24 pourrait même en être jalouse, elle qui partage ses courants avec l’assistant du docteur. Mais on n’éprouve rien de cela dans notre monde, bien qu’on connaisse le nom de tous les sentiments comme on apprend la liste des virus dès notre bêta programmation.
« On a fait de cette femme un beau prototype du passé : elle tourne avec grâce sur elle-même. Un soin particulier a été porté à ses lèvres dont les humains faisaient usage lors de leurs parades amoureuses. Tout cela est consigné, et ils ont indiqué sur la notice numérique à quoi pouvait servir la bouche. Lucie ne fut pas la dernière à mourir, mais c’est d’elle qu’ils voulaient pour représenter l’espèce.
« Nanomécanotropes, postez-vous derrière la vitrine et observez ces organismes si fragiles qui ont régné des millénaires sur la planète. C’est aussi mystérieux que l’usage du langage. Prenez antimodèle sur eux pour vos fabrications, construisez, inventez, à l’opposé de ce que vous aurez vu durant votre visite. Vous pouvez retenir qu’un supra-prédateur finit toujours dans son propre collimateur. »
‒ Petits, non, ne regardez pas ! Rentrez tout de suite à l’atelier. La visite est finie ! »

« Qu’est ce qui vous a pris, Iamkorit-09, de vous coller ainsi à la vitre ? Votre attitude est très étrange. Nous ne pouvons pas régresser. J’inscris l’ordre de vous déboulonner. »

« Lucie tourne à l’étage des espèces disparues. Même notre intelligence ne perçoit pas ses ondes. »

Res Amatoria 6 : Mécanothérapie 4 – Lucie//Céline Maltère ©
Collage//Jean-Paul Verstraeten ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s