Il se réveilla ce matin-là en ressentant une étrange présence à coté de lui, dans son lit, pourtant il ne lui semblait pas s’être endormi avec quelqu’un la veille et n’avait pas le souvenir d’avoir bu.
Il y avait bien quelqu’un, ou quelque chose, il ne put qu’admettre le fait en voyant cette queue reptilienne lui passer devant les yeux, une sueur froide le parcourut. Il n’osa plus bouger.
Il s’agissait bien d’un animal du genre reptile, crocodilien plus exactement, «crocodilienne» encore plus précisément. Elle était femelle, et, bien que reptile tout autant femme. Elle portait une tenue en dentelle noire, des portes jarretelles sur son corps écailleux. A son expression étrange il semblait que cette femelle était, sinon amoureuse de lui, en tous les cas, désireuse de lui, sexuellement. Du moins à en croire ses mouvements langoureux tout contre lui, ses ronronnements extatiques et cette langue bifide qu’elle faisait glisser entre ses crocs à elle, et surtout, sensuellement, sexuellement, pornographiquement, sur l’ensemble du corps de son « amant ». Il pensa évidement, que, si ce n’était pas qu’un cauchemar, qu’il était le sujet d’hallucinations, qu’il n’y avait personne avec lui dans son lit, voire, pire, que s’il y avait bien une personne, il ne la voyait pas telle qu’elle était réellement. Et voila que le pire arriva, voila qu’il lui prit une érection terrible, dont il était horrifié. Et puis il « péta radicalement les plombs » et fit, peut-être la chose qu’il craignait le plus que lui fît sa « maîtresse », il la mordit violemment, cruellement, sauvagement, dans le creux des cuisses.

Love reptile//Pascal Dandois ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s