Pour Armandine M.

« Goûtez mon boudin de Martien et mon pâté de bactéries ! Mes panés de vie parcellaire sont la condition de l’espoir. – Tenez, Monsieur, goûtez ! Ah ! Vous faites grise mine ? Je ne sers que des mets délicats. Je fus la charcutière de l’espace ! J’ai fait mes débuts sur la Lune, et j’ai régalé Gagarine. Julienne, ça ne vous dit rien ? – Ne partez pas si vite ! Prenez donc un morceau de cuisse de Jupiter pour vous ravigoter. − Madame ! Les tripes de Vénus vont vous plaire : je les ai cuisinées dans le beurre de satellite. Éros ? Si vous voulez. Je fais même crépiter de tendres météorites. Oui, madame, essayez ! Attrapez cette tartine : la beauté se mange sur du pain. »

Les Nouvelles Charcutières 1: Julienne sur la lune//Céline Maltère ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s