« J’ai ce pouvoir qui consiste à faire oublier, disparaître de la conscience le pouvoir que j’ai, dès que je l’ai dit, et, ceux à qui je l’ai dit, s’imaginent alors que j’ai le pouvoir de faire oublier, de faire disparaître, le pouvoir que j’ai, de leur esprit, parce que c’est ce qu’ils lisent, alors qu’en fait, j’ai un tout autre pouvoir, qu’ils ont oublié, parce que j’ai ce pouvoir, de faire oublier, ou disparaître… »
Ce qui précède est l’un des messages psychiques, hypnotiques (?), qui découlèrent des mutations mentales provoquées par les derniers médicaments mis au point pour la cure de la maladie d’Alzheimer. Ces psychondes agiraient directement sur le centre mémoriel de l’humain, pour provoquer des phénomènes comme… merde… aurais-je oublié (?), j’en doute, car je ne sais plus s’il y a quelque chose à oublier… mais… ces mutants se donnèrent le nom de… soit je pense, d’« Âmnexistes »… ou bien, peut-être de « Âmnes », ou alors, à moins que… ?… peut-être… quoi que… ou…

Âmnes… ?//Pascal Dandois ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s