Je regardai la seringue que l’infirmière était en train de me planter dans le creux du bras pour me faire une prise de sang. Cette seringue me sembla étrange, et cette impression était fondée, car la voici, qui au fur et à mesure qu’elle se remplissait de mon sang, (et que moi je m’affaiblissais), la voila, cette seringue, cependant que l’infirmière s’effaçait derrière elle, voire, s’incorporait dans sa masse mouvante, la voila qui grandit démesurément pour prendre l’espèce d’aspect, d’une énorme créature, informe, vaseuse, flasque, globuleuse, ayant, c’est vrai, un peu mon visage… « Mais, je crus qu’elle essayait de me dire quelque chose… » Et, j’eus juste le temps d’entendre, avant de sombrer dans l’inconscience : « Ggllaaaaoubbblouougllll ».

Vase communicante//Pascal Dandois ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s