Journal de bord du capitaine Titou, en proie aux robots tueurs

« Regardez ! » cria Ïog en pointant le sommet de l’un de ses tentacules. Je levai les yeux et vis une créature jaunâtre. Elle tenait une énorme télécommande. Je n’eus guère le temps d’analyser la situation. Un ventilateur robotisé fonça sur le petit-train, toutes pâles dehors, avec la ferme intention de faire des trous dans nos organismes. Mais le train descendit la première boucle à grande vitesse. Avec l’élan, son allure s’intensifia. J’eus un tournis phénoménal. DreamON se cramponnait à moi. Ïog était devenu diaphane. Seul Archimir s’amusait et essayait d’attraper le ventilateur comme s’il s’agissait d’un pompon que l’on trouve dans les manèges. Dans une montée, il sauta sur l’appareil et le balança au sol. Il s’écrasa cinquante mètres plus bas. La créature rageait. Nous n’allions pas tarder à la dénicher. J’espérais ne pas avoir surestimé nos capacités motrices.
La créature, prête à en découdre, amassa ses robots tout autour de nous. Ils s’unirent les uns aux autres pour former un énorme tas de ferraille mesurant soixante-dix mètres de haut (soit la hauteur du Kremlin). L’abomination fondit sur nous. Une boule lumineuse sortit du ventre de Ïog et engloba tout l’équipage. Les pinces du robot géant butèrent sur un puissant champ de force. Le grille-pain géant essaya de créer une brèche en utilisant toute son énergie. La chaleur qui se dégageait de lui faisait fondre le sol ainsi que toutes les attractions du parc, les transformant en une grosse flaque de métal bouillant. Mais le bouclier résistait toujours. Toute la concentration de mon premier officier était focalisée sur ce champs protecteur. La puissance du robot déclina. Il surchauffait. La menace, maintenant hors d’usage, n’était rien comparée à l’incendie faisant rage autour de nous. Nous courûmes dans la boule afin de la faire rouler et de nous mettre à l’abri. La créature jaunâtre n’eut pas cette chance. Son cri de douleur était d’un sinistre…

Le Capitaine Titou : Partie 4, Le mystère de Cubéden, épisode 9//Poulpy ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s