Car il avait à de trop nombreuses reprises, déjà, dévoilé sans vergogne aucune les mille et un secrets entourant leur abominable existence, les Dieux Amorphes et Idiots qui peuplent les sphères extérieures et les angles par-delà les angles décidèrent de punir une bonne fois pour toutes Abdul Al-Hazred, l’Arabe dément, auteur du Necronomicon. À partir de ce jour, Abdul Al-Hazred, accablé par un mal inconnu, incapable de seulement se mouvoir, dut garder la chambre.
Moralité : Maure alité.

Fable sans titre 002//Philippe Gindre ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s