4. La guerre planétaire.

Alors que cela fait une semaine que j’habite la base militaire, les médias donnent les premières informations d’une invasion par les troupes d’Horres. Ces dernières ont envahi le nord du pays et elles bombardent au rayon de la mort tout ce qui apparaît sur leurs écrans. Je donne mes dernières informations aux soldats qui tiennent la base et je prends une navette que je conduis moi-même, en route vers la cité minière où se trouve mon épouse.
Le voyage est assez long et les nouvelles sont de plus en plus alarmantes. L’invasion se passe mal, les troupes révolutionnaires résistent plus que ce que le gouvernement en exil ne l’avait prévu. Lorsque j’atterris sur le toit de l’hôtel miteux, le ciel s’est obscurci, il pleut une cendre noire et les éclairs des rayons de la mort lacèrent le ciel bleuâtre. Les combats font rage près d’ici. Ce sont les troupes d’Horres qui font déjà route vers la capitale.
Sarah est dans tous ses états.
— On fait quoi maintenant Bob ?
— On s’enferme dans l’hôtel et on attend qu’une des deux équipes ait gagné. De toute façon, ton père est toujours satellisé autour de Sébastopol. Il n’atterrira que s’il est vainqueur. De mon côté, j’ai signé un contrat pour installer des bases, pas pour prendre de mauvais coups au combat.
— T’as raison, laissons les mécaniques s’entretuer, on les fait construire pour ça.
N’empêche. J’installe toutes mes affaires dans la cave, je débranche le mécanique de l’entrée afin de pouvoir faire un peu ce que je veux dans l’établissement et puis je me ravise, démonte son capot et modifie son programme. Je le mets à la porte d’entrée armé d’un fusil à neutrons, en le programmant pour tirer sur tout ce qui bouge sans sommation.
Maintenant les combats font rage dans les rues de la ville. Les médias ne fonctionnent plus du tout et nous n’avons plus aucune information. Nos holophones ne répondent plus, les satellites ont du être brouillés ou détruits dès la première phase des opérations.

Les Archives Lumière 0.30//Francis Péhot ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s