J’ai arpenté la ville inlassablement, en été comme en hiver, sous le soleil comme sous la pluie, sans jamais perdre courage, parce que je savais que quelque part, se trouvait le passage. Je ne m’appuyais que sur une chose : mon intuition profonde, et je n’avais comme seule énergie que mon espoir.
J’ai donc exploré la ville jour après jour, acquérant ainsi une connaissance que peu avaient. Il est arrivé un moment où il y a eu une symbiose étrange entre elle et moi. Chaque cour, chaque ruelle, chaque immeuble étaient en moi. Allongé sur mon lit, quand je ne dormais pas, je pouvais reconstituer la topographie détaillée de cette zone urbaine. Je savais tout de sa splendeur et de son déclin, de sa sagesse et de sa folie, de sa beauté et de sa laideur, tout aussi extrêmes.
Un jour, cependant, alors que j’arpentais la ville à la recherche d’endroits qui n’étaient pas encore tatoués dans ma mémoire, la voie m’est apparue. J’ai su que je devais aller là. Que cet endroit m’attendait depuis toujours et qu’il m’appelait.
La nuit tombait quand je me suis présenté à la grille entrouverte. Je me sentais curieusement guidé. A mesure que j’avançais, une certitude s’écrivait en moi, plus profonde et plus marquée.
J’avais pour ainsi dire touché mon but. Je savais pourquoi j’étais ici. Tout avait à présent un sens.
J’ai trouvé l’entrée, sombre, de la cave. Une volée de marches jusqu’à un passage, un long couloir éclairé par des torches. Se dessinait sous la ville, comme je l’avais pressenti, un réseau souterrain et secret.
J’ai débouché dans une grande pièce sobre. Ils étaient cinq, vêtus de sombres robes de bure, les visages masqués par les capuches. A leur main, d’immenses couteaux.
Sans peur, accomplissant enfin mon destin, je me suis allongé sur la pierre sacrificielle.

La quête//Jérôme Bertin ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s