Il avait fait le tour de la question. On l’avait longtemps applaudi, admiré, mais il se faisait vieux, ses muscles ramollissaient. Il aurait pu partir à petit feu, se laisser blesser peu à peu par les pointes de son tapis. Mais autant mourir dignement, ou du moins en faire un spectacle. Il avait déploré souvent la vue de ces anciens accrochés aux vieilles passions. Il était temps de prendre la meilleure décision : que la mort fût mise en scène.
Or il ne voulait pas mourir seul, ce qui le poussa à négocier son testament. Ses collègues défilèrent dans sa loge. On commença par s’horrifier mais il n’avait pas d’héritier et il désirait en finir. Après plusieurs audiences, l’homme fort fut choisi.

Ce soir-là, le chapiteau était comble. On avait annoncé dans la ville « la mort du fakir ». Les curieux se bousculèrent pour voir ce qui se cachait derrière cette promesse : le funambule ne chute pas ; le magicien ne coupe jamais la femme en deux, et le public savait seulement qu’il passerait un bon moment.
Pour la dernière fois, le fakir s’allongea sur sa planche à clous qu’on avait surélevée. Il entonna un chant d’Orient : comme sa voix était claire ! Après l’instant de grâce arriva l’homme fort, le crâne rasé dans sa salopette. Il portait une pancarte en bois gigantesque, que personne d’autre n’aurait été capable de soulever. Il parada sous les roulements de tambour, fit le tour de l’arène, la planche à bout de bras, puis il se plaça debout, face à l’homme étendu. Et soudain, ce fut un grand « splash » ! Il venait d’écraser, telle une mouche sous la tapette, le fakir qui voulait mourir.

Canines et Flore 45 : La mort du fakir//Céline Maltère ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s