« Thievicz ! Pourquoi donc avoir mis sens dessus-dessous mon bureau ?
– Vous vous rappelez certainement notre expédition à l’angle de la convergence des réalités ? Vous savez, lorsque pour nous échapper par l’interstice vous avez dû faire le dégonflé…
– Au sens propre, me sens-je obligé de préciser, car j’ai vraiment dû me dégonfler pour pouvoir le passer. Tout le monde n’a pas votre musculature de myasthénique.
– Quoi qu’il en soit j’avais emporté le pendentif de K’alhkahd. Mais je ne le retrouve plus.
– Pourtant je ne vous l’ai pas volé ! Cessez de vous croire, vous et vos colifichets, si importants.
– Alors disons que vous ne l’avez pas volé mais emprunté. Je ne suis pas seul dans l’équipage à vous soupçonner d’en faire usage.
– Qu’aurais-je à faire de cette clef pour le temple des mangeurs de lotus noir ?
– La Verdière… Nous savons tous que l’idole de K’alhkahd n’ouvre pas le temple des mangeurs de lotus noir, mais celui de la collection de sangsues du roi dépravé Dagvili III.
– Tiens donc, je l’ignorais.
– Vous avez des suçons jusque sur le front.
– Mais vous n’y êtes pas… Ce sont des blessures dues à la fuite dans le conduit pneumatique de mes zeppelins. »

Le lecteur averti de la perfidie de La Verdière restera seul juge de l’usage qui fut fait du pendentif de K’alhkahd.

Le pendentif de K’alhkahd//Francis Thievicz ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s