série#02LAL.026

Je me pointe au rendez-vous armé jusqu’aux dents, prêt à tout faire sauter alentour. J’essaie de commander un café sans trop y croire. Le mécanique fait comme s’il n’avait pas compris et il me sert le vert habituel, chaud et gluant à point.
— Alors Bob, tu t’es encore fait un coup de congélateur ?
C’est Practinant qui est venu en personne.
— T’es là toi ?
— Ben ouais mon pote, tu oublies que nous sommes au pouvoir maintenant et que c’est grâce à toi. Tu sais, les copains t’ont cherché partout pour te remercier après la disparition de la fille du tyran.
— J’ai reçu le remerciement sous la forme d’un virement sur mon compte, et puis je suis rentré chez moi sur Ganta avant que ça ne chauffe.
— Et depuis ?
— Depuis, le gouvernement en exil m’a retrouvé, ils m’ont confisqué tous mes biens et m’ont enfermé en pénitencier sur Terra Nova où l’ex président est en exil. Comme leur système de sécurité est antédiluvien, je me suis échappé juste à temps. Figure-toi qu’ils voulaient me brûler vif pour je ne sais quelle obscure raison.
— T’as eu du bol de t’en tirer.
— Dès que j’ai trouvé un vol régulier, j’ai pris la direction de Sébastopol, le seul endroit où je ne suis pas recherché.
— Si, ici aussi on voulait te chercher, mais c’était pour te remercier. Et ta femme, elle n’est pas avec toi ?
— Non, le mercenariat, c’est pas trop son truc. Comme elle n’est recherchée nulle part, je la laisse s’occuper de toute la paperasse. Contrairement à moi, elle peut montrer sa figure où elle veut, elle.
— Bon, tu iras la chercher plus tard. Pour l’heure, tu es attendu par les nouveaux gouvernants. Ils veulent te remettre une décoration et te nommer bienfaiteur de la révolution. Tu vas avoir ton appartement, une pension, un véhicule de fonction. Tu vois, tout ce que le pouvoir inique t’avait confisqué t’es rendu par les amis de la révolution.
— Tout ce que tu me dis raisonne joyeusement à mes oreilles.
— Mais Bob, tu n’en as pas.
—  C’est une façon de parler.

Les Archives Lumière 0.26//Francis Péhot ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :