Voici le prospectus que je reçus de mon vésanique voisin.
Certes, j’ai uriné dans les bénitiers, certes j’ai versé du jus de belladone dans le vin de messe, certes j’ai nettoyé les rebords de toutes les fenêtres du village où avait été répandu du sel, certes j’ai convoqué des démons pour tourmenter mes contemporains, blasphémé des cimetières, agi en nécromant, procédé à des messes noires, tué, volé, corrompu. Mais je n’ai pas mal agi !
Après que j’eus reçu une balle dans la poitrine, lors de mon duel contre E. C., je pénétrai les limbes du trépas. La lumière éblouissante convenue m’apparut, un sentiment pareil à celui que ressent un éthéromane ou un opiomane m’envahit, et, dans la cohorte des âmes à peser dans l’ultime balance, je me plaçai, sans volonté, hagard, pur.
Pourtant, je réussis à reprendre possession de mon âme et bifurquai (si ainsi puis-je dire de mon acte dans ce lieu hors de l’espace et du temps composant l’outre-monde) pour aller flâner vers les Enfers. Comment vous expliquer en peu de mots ? Un amalgame délétère est entretenu par les aveugles : Diable, Satan, Lucifer… tout cela n’est pas la même chose. Le Diable s’est travesti, il a inspiré les Saintes Écritures, il est l’un des noms du démiurge. Il est une manière de décadent, de nihiliste, d’inverseur de valeurs : il a fait en sorte que les bons aillent au Paradis et les scélérats en Enfer, mais ce que nous nommons Paradis est son cruel royaume, un piège. Ainsi compte-t-il l’emporter : les ignominieux au royaume du Bon pour combattre de l’intérieur, les pieux sous son joug, car, là-haut comme ici-bas, ce sont les légions noires qui organisent l’administration. Le Bon Dieu, pareillement à ce qui est décrit dans le livre de Job, a délégué au Malin les tourments. Ce qui est cynique c’est qu’il en délivre toute l’évidence dans l’Ancien Testament.
Préparez-vous à la guerre finale, luttons de l’intérieur, rejoignons les rangs du Bon Dieu en nous destinant aux Enfers.

Courrier 1 : Damné sois-je !//Francis Thievicz ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s