Entonnoirs

Dans les couloirs, tous les patients déambulaient avec des entonnoirs en guise de chapeau. Il y en avait de toutes les couleurs ! On leur faisait peindre ces chantepleures, puis quelques jours après, gratter la peinture sèche, et recommencer sans fin. Les fous se plaisent aux ressassements : ils étaient si joyeux quand les écailles voletaient sous leur grattoir ! Il arrivait parfois qu’un pensionnaire égorgeât, avec l’ustensile, l’un de ses congénères : ainsi s’écoule la vie d’asile…
La jolie ribambelle défilait à travers l’hôpital en faisant des grimaces. A leur passage, la première fois, j’avais eu le coup de foudre pour une guenon qui disait qu’elle s’appelait Mélaine ‒ déformation d’Hélène, comme je l’appris plus tard, car elle n’avait rien de breton. Elle était certainement de l’espèce Gélada, le corps rougi aux endroits clés. Pour le commun des mortels, Mélaine était seulement une femme.
A la fin de la journée, le docteur rassemblait les déments dans une grande salle de l’institut où on les invitait à ôter leur cornette. Persuadés d’être les membres d’un orchestre, ils s’acharnaient à souffler dans leur entonnoir d’où ne sortait aucun son, sinon l’odieux raffut qui mimait l’agonie de toute la création.
J’étais parmi les spectateurs. Après avoir vu le cortège, je m’asseyais avec mes camarades. Nous venions d’un autre hôpital, mais nous n’étions pas fous ! Nos médecins respectifs étaient des esthètes : ils adoraient quand nous, les sourds-muets, sortions nos cornets acoustiques, eux aussi en forme d’entonnoirs, et que nous les portions à l’oreille. Alors venait à nous le vacarme inédit des maladies mentales : je pouvais être sûr que ma maîtresse hypothétique allait finir à l’isolement, car elle était la seule, excitée par cette fanfare, à détourner l’usage de l’entonnoir à des fins voluptueuses.

Canines et Flore 38 : Entonnoirs//Céline Maltère ©

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s