Elle l’observait, se tenant devant la grande pièce faite de baies vitrées où ils l’isolaient.
Assis dans son fauteuil favori, Plumpy regardait fixement devant lui. En quinze années, il n’avait jamais parlé. Par contre, il comprenait parfaitement ce qu’on lui disait.
Elle se souvenait des premiers temps, du bonheur simple… Ils avaient surnommé leur fils Plumpy parce qu’il était dodu. Force de la nature, il mesurait aujourd’hui deux mètres et n’avait rien perdu de cet aspect.
Ils n’avaient compris que bien plus tard la malédiction qui les accablait.
Elle libéra la porte, et jeta, d’une voix tremblante :
« Tu viens manger ? »
Ils n’avaient jamais pu totalement se résigner à le priver d’une vie sociale, si dangereux soit-il.
Elle balisait soigneusement le chemin, pour qu’il ne tombe sur aucun document imprimé, vérifiait soigneusement que postes de télévisions, radios et ordinateurs soient éteints.
Le dernier incident avait eu lieu il y avait deux ans de cela.
La horde de clowns avait déferlé dans la ville, armée de tronçonneuses. Elle revoyait son voisin Georges, un sympathique retraité, se faire proprement couper en deux.
Tout cela parce que Plumpy, en fuite, était parti se terrer dans le cabanon d’un voisin, d’où il avait vu un film diffusé à la télévision, sur des clowns meurtriers.
La ville avait été parcourue par quelques épisodes fameux, mais si invraisemblables que les témoins n’avaient jamais parlé, ou qu’on ne les avait jamais crus.
Ce jour-là, elle avait un mauvais pressentiment.
Ils avaient oublié de fermer la fenêtre.
Une voiture passa au ralenti, et ils entendirent distinctement le sujet développé à la radio .
Un cyclone dévastait la Floride.
Il semblait indifférent.
Le tonnerre se fit entendre. Elle se leva, et alla jusqu’à la fenêtre. Le ciel bleu avait laissé place à un ciel noir zébré d’éclairs. La tempête se rapprochait rapidement.

Plumpy//Jérôme Bertin ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s