série#04LCT.058

Journal de bord du capitaine Titou, en orbite stationnaire.

Oh non alors ! J’ai déjà enclenché mes torpilles. Sur quoi vais-je pouvoir les larguer maintenant ? C’est moi qui vais avoir besoin d’un câlin… Ressaisis-toi, Titou ! Tu es fait d’acier, tu es forgé pour le combat. Tu ne t’émeus pas devant autant de niaiseries. Sèche tes larmes, plonge tes pattes dans ta bassine d’eau chaude et… hum. Intéressant.

– Dis moi, Arch’, mon ami… Cette Madame de Poupidou… Elle est riche ?
– Oh oui, très riche ! Et très belle aussi. Pis très influente…
– Chic. Nous allons en tirer une bonne rançon ! Le visage de capitaine Titou s’illumina. Ïog, amorce la descen…

Mais il n’eut pas le temps de formuler la fin de sa phrase. Nanabozho, qui trouvait également la Poupidou très belle, engloutit l’extravagante légumineuse avant de faire un petit signe de la patte à un capitaine vraiment déboussolé. Titou n’en pouvait plus. Il s’écroula sur les commandes du Sardinor. « Vite, fuyons », prononça-t-il enfin. Le vaisseau disparut parmi les étoiles. Aucun légume ne devait revoir cet improbable équipage, ni le monstre, qui rétrécit grâce au miniaturisateur de DreamON afin de monter à bord de l’improbable rafiot.

Le Capitaine Titou : Partie 3, Cap’tain Titou et le légumivore, épisode 18//Poulpy ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :