La pluie tombait drue en cette journée froide. Fred se demandait comment il allait assumer de rentrer trempé de la tête aux pieds. Son K-Way lui manquait, mais il l’avait oublié derrière la porte de la conciergerie et elle ne s’ouvrirait à nouveau que dans 9 heures et 54 minutes.

Heureusement pour lui, il portait sa hache de bataille à la ceinture. Il la brandit à deux mains au-dessus de la tête et l’abaissa sauvagement sur la porte de chêne qui se fracassa sur le champ. Fred le barbare pénétra dans la pièce et récupéra son K-Way.

Ainsi la Voie était à nouveau ouverte, et tandis que Fred rentrait chez lui en sifflant, la hache à l’épaule, les Sacrés pénétraient dans la ville, tambour battant et armes au poing.

Ils étaient plusieurs centaines, chevauchant leurs destriers cramoisis sous la pluie battante, martelant les pavés au rythme martial du chœur guerrier. La crasse coulant de leurs oripeaux emplissait les rues d’une âpre puanteur sur laquelle les chevaux marquaient leur empreinte démoniaque.

« Wow ! Ça en jette ! » pensa Fred dont la tignasse détrempée couvrait le visage.
« Holà, entendit-il dans son dos. Qu’est-ce que tu fiches ? »
Il se retourna et se trouva nez à nez avec son pote Willy.
« Ben, j’ai oublié mon K-Way derrière c’te porte, mais j’peux pas l’ouvrir… alors je me mouille… »

La voie du K//Gatien Lecualerc ©

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s