Toujours parmi les ruines du manoir des Poupidou.

Enfermé comme il l’était depuis des décennies, Opatop avait faim. Madame de Poupidou se rappelait des voyages de son grand-père. Ce héros de guerre qui avait, dit-on, banni une énorme monstruosité de la surface de la planète et qui avait érigé sa propriété sur l’entrée de la cavité menant à sa prison pour l’exhiber au milieu de ses trophées de chasse. Mais le vieil homme n’a jamais réussi à tuer la Bête immortelle. À présent, elle était là, furieuse, prête à se venger de ses geôliers. La comtesse tomba dans les bras de Ïog qui contemplait Opatop d’un air grave. Aucun doute. Ce héros, si puissant et si beau, allait les sortir de là.
« Olala, qu’allons-nous faire ? demanda Arch’.
– Vite, fuyons, dit Ïog tout en lâchant la crudité trop collante qui s’était de nouveau accrochée à ses tentacules. »
Madame de Poupidou tomba mollement sur le sol. « Rustres ! » hurla-t-elle à l’intention des deux voleurs qui, déjà, prenaient leurs pattes à leur cou.

Le Capitaine Titou : Partie 3, Cap’tain Titou et le légumivore, épisode 13//Poulpy ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s