27-croix-09

Il m’a dit que c’est ici, dans cette chapelle anodine, que les hérétiques devaient expier leurs fautes et subir le châtiment divin qui leur était réservé.
Il m’a dit que les suppliques résonnaient si fort qu’on aurait cru les infâmes péans des légions infernales.
Il m’a dit qu’aujourd’hui encore l’écho douloureux poursuit son pèlerinage laborieux parmi les pierres disjointes de l’antique bâtiment, évoquant la mémoire des apostats à qui se donne encore la peine de tendre l’oreille.
Il m’a dit bien des choses encore. Des choses effroyables contre la révélation desquelles il m’a singulièrement mis en garde.
Puis il m’a quitté sans un regard, il est parti sans plus un mot en contournant le muret où nous nous trouvions pour regagner son tombeau, le domicile éternel qu’il occupe depuis lors dans le cimetière délabré qui jouxte la chapelle templière.

L’apostat//Sylvain-René de la Verdière ©
Photographie//Rith Banney ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s