Si vous aviez parlé à Alfred Borborymo vous n’auriez rien remarqué de ses bizarreries, parce que vous êtes tous sots !
Il s’exprimait toujours de manière à ce que ses discours soient composés de mots dont les syllabes forment des nombres premiers ; sa première phrase comportait un mot, la seconde deux mots, la troisième trois mots, la quatrième cinq mots, la cinquième sept mots, etc. Et même si, malgré votre abyssale sottise, vous l’aviez su, vous vous seriez focalisé sur cette curiosité et vous n’auriez plus pensé à intervertir les premières et dernières syllabes de chacune de ses phrases pour en comprendre le sens caché. Et même si vous en aviez été capable vous n’auriez pu décrypter les significations hermétiques de ses propos sculptés dans une érudite symbolique alchimique.
Malgré tout j’aurais été là, comme toujours, pour vous expliquer qu’Alfred Borborymo utilisait un système de plaques  crantées tout ce qu’il y a de plus élémentaire, de lentilles connues depuis bien longtemps, de rapports mathématiques et de nombres sacrés devenus presque plébéiens, afin de pénétrer les mystères de la matière et du temps, afin de déchirer les voiles de cette illusion qu’est la réalité.
Les ondes n’étaient que des voies, les sons, les lumières, l’électricité, seulement des vecteurs à la métaphysication. Mais voilà, vous êtes tous sots, sourds, aveugles, vous auriez assisté à sa sublimifaction et vous auriez d’abord pris peur sous l‘effet de la déflagration, vous auriez ensuite analysé les faits et vous auriez ricané en pointant le tas de poussières fumantes où avait été assis Alfred Borborymo quelques instants auparavant.
Vous ne comprenez rien à rien !

Sublimification//Francis Thievicz ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s