7.

« Je crois que la réponse que nous cherchons n’a rien de médical… Elle est philosophique.
– Ce sont vos conclusions ?
– Proserpine applique, sans le savoir, le précepte d’Epicure. Elle est ataractique. Son cerveau a trouvé le moyen de neutraliser les souvenirs : ils sont là, comme chez la plupart d’entre nous, mais ils végètent, intransmissibles. Une manière de se sauvegarder et, qui sait, d’être heureuse.
– Si vous le lui demandez, elle vous répondra oui. L’instant d’après, c’est autre chose…
– Je ne suis même pas sûr que la chimie entre en jeu. Cette femme est une force de l’esprit que nous prenions, depuis le début, pour une faiblesse. »

8.

A la lune, ils parlaient encore.
« Nous devrions vivre comme elle : rien devant, rien derrière.
– Le bonheur pour une autre race…
– Notre existence hallucinée…
– Cette femme serait l’Eve…
-… d’une nouvelle espèce de zombies. »

Canines et Flore : Remember 7&8//Céline Maltère ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s