Les dires d’un parapsychiatre :
« Il faut beaucoup de volonté pour se donner la mort, tout simplement de but en blanc, en cessant volontairement de respirer jusqu’à ce que cette apnée soit fatale, ça n’est pourtant pas impossible, et le simple fait de le théoriser, de l’imaginer, le rend plus que possible, même si ce n’est pas démontrable. Combien de morts de la sorte, de suicides indécelables ? Quelqu’un qui peut ainsi « s’ interrompre », n’a peut-être pas envie d’en faire la démonstration devant témoin, et quand bien même… il aura peut-être avalé de travers, tout compte fait, un glaviot un peu trop épais… pendant ce temps il en est un autre qui lutte contre lui-même, ce n’est pas lui qui veut mourir, c’est son corps qui lui coupe la respiration, qui l’étouffe, on en déduira une cause psychosomatique. »

Instinct de surmort//Pascal Dandois ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s