série#04LCT.029

Journal de bord du capitaine Titou, à Castelrobin-les-bains

Ce cordonnier vulgaire, un chat qui plus est ! s’est permis d’entraîner mon mécano sur les sentes de la perdition. L’affreuse créature bottée en a payé de sa moustache. Nous visitions une colonie médiévale lorsque mon chaton se fit arrêter par une bande armée pour un vol que, pour une fois, nous n’avions pas commis. À force d’explications, nous découvrîmes que le méfait était dû à un félin. Ce représentant de l’espèce de DreamON attisa notre curiosité. Nous décidâmes d’enquêter. Sauf que mon propre félin, s’étant injustement fait incarcérer, s’était échappé de sa geôle avant que nous puissions le libérer. Nous l’avions perdu. Pire ! Comme il ne revenait pas, nous comprîmes qu’on nous l’avait volé. J’étais dans tout mes états. Une clameur éveilla mon intérêt. Une fête avait cours dans une ville fortifiée. J’étais sûr que le chat botté serait de la partie. Le spectacle qui y avait lieu m’épouvanta. DreamON suivait une bande composée par ce chat, un truc verdâtre encapuchonné, un gros curé alcoolique et… il s’amusait ! Sans nous ! Il était évident que ces personnages tentaient d’initier mon ingénieur au banditisme. La tâche m’étant dévolue, il fallait que je répare cet affront. Nous les suivîmes dans une forêt où ces blaireaux détroussaient des bourgeois dans leurs carrosses, pour entamer une justifiable bagarre. Nos pitreries furent stoppées par une sorte de créature cadavérique au large crâne, un loup-garou et une chauve-souris aux longues dents provenant d’un proche château. La bande aux chats s’enfuyait. Nous étions à leur trousse. La poursuite s’arrêta lorsque, inquiet, DreamON nous rejoignit. Il s’était bien amusé. Mais traîner dans la boue d’une planète ne le distrayait plus. Le chat botté ne le vit pas de cette oreille. Il tenta de kidnapper l’ingénieur qui nous surprit en s’envolant grâce à d’invisibles réacteurs, prouvant qu’il n’était nullement fait pour les univers médiévaux. Retour à la SF.

Le Capitaine Titou : Partie 2, La boîte noire du Sardinor, épisode 19//Poulpy ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :