Après avoir consulté un livre historique bien connu de tous dont nous avons suivi les indices, nous étions arrivés aux mythiques contrées du berceau de l’une des races composant la famille des grands singes.
« Ben Papen s’est fait mordre par le serpent. Il était vert, mettez-vous en quête du rouge.
– Un rouge, pourquoi donc ?
– Contre le feu on lutte par le feu.
– Mais dans ce cas il…
– Ne discutez pas.
– Mais de serpent je n’en ai vu aucun.
– Partez en quête d’un, et hâtez-vous. »

« Aucun serpent.
– De toutes façons le pauvre Ben Papen est mo… Mais… à votre ceinture…
– Une belle collection de lézards, n’est-il pas ? J’en ai occis quelques-uns pour agrémenter ma collection de curiosités.
– Des lézards, voulez-vous plaisanter ? Ce sont des serpents rouges !
– Des serpents à pattes ?
– Avez-vous roupillé tout le long du briefing ? Ne vous êtes-vous jamais intéressé à autre chose qu’à l’odinisme et aux exobiologies ? Êtes-vous si chrétien que vous vous employez à ne rien connaître de cette religion ? Remonter le cours du temps, arriver dans ces contrées imaginaires composant l’Eden primitif, cela nous vous évoque-t-il donc rien ? C’est pourtant ce que nous sommes en train de faire, bougre de croquant. La Genèse, le tentateur, le serpent qui perd ses pattes pour avoir incité au péché originel les deux patriarches juifs ? Ce sont pourtant les premières pages…
– Ah… Dommage pour Ben Papen que je n’aie pas été plus attentif, il y en avait partout de ces petites bêtes, à quelques mètres d’ici. »

Venin primordial//Francis Thievicz ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s