« Mes rêves sont trop authentiques, et tout ceci est trop authentique.
– Que maronnez-vous ?
– Rien, rien.
– Allons, je crois vous avoir entendu parler de vos rêves. C’est un sujet qui me passionne, dis-je à dessein, voyez-vous mes rêves sont si authentiques que…
– Que vous ne savez plus ce qui est songe et ce qui est éveil, continua avec l’empressement d’un esseulé cette connaissance sans nom du Club des pantouflards.
– En effet, répondis-je en feignant une mine interloquée en ajoutant perfidement : je ne pensais pas que je trouverais quelqu’un qui me comprendrait.
– Mais je vous comprends, ô combien ! Mais, dites-moi, sommes-nous dans un rêve ?
– Si nous y sommes c’est dans le mien, non dans le vôtre, car je suis sûr d’exister.
– Moi aussi, alors au moins pouvons-nous croire être dans l’éveil tous deux.
– Est-ce que vous aussi… comment dire ? interrogeai-je en libérant délibérément un silence interrogateur.
– Est-ce que j’entends moi aussi la pendule d’os derrière l’horizon à la fin des rêves, qui pareille à un gong mystique timbre la fin des illusions ?
– Ah, vous l’entendez donc ! m’exclamai-je en mimant une certaine frénésie.
– Et comment ! Sans elle… Mais… »
Et l’individu laissa ses paupières tout à coup retomber vers ses profondes cernes et s’endormit en poussant un pénible ronflement tandis que l’horloge sonnait sept heures. Le temps pour moi de me retourner pour voir si j’avais quelque camarade à qui raconter ce dialogue et duquel j’aurais pu tirer quelque information à propos de l’inconnu que le fantasque avait disparu, son siège portant encore l’empreinte de son corps.

Solipsisme onirique//Francis Thievicz ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s