Journal de bord du Capitaine Titou, atterrissant sur l’Île Plate

L’Île Plate, on dirait une grosse pizza. Les pourtours sont faits de dunes désertiques. Le reste de l’île est une vaste plaine sans relief. Seule l’ombre des buildings dans lesquels vivotent les platîliens protège de l’extrême chaleur qui y règne. Nous nous sommes posés en plein cœur de ce qui semble être le centre des affaires. Si quelques canards y migrent, la plupart des habitants sont en fait des broutelas. Ce sont de petits animaux ressemblant à des olives et mesurant approximativement deux mètres de haut pour un mètre de large. J’aurais tendance à renommer ces gros mangeurs « rond-îlien »… La majorité de la population se spécialise dans la confection de viennoiseries. Beaucoup d’aventuriers se rendent sur l’Île Plate afin de participer au championnat de dégustations pâtissières qui se déroule tous les ans stellaires. Le gagnant est désigné Grand Viennoisier. C’est une récompense importante.
Grâce aux modifications apportées par DreamON, le Sardinor peut se poser sur une structure stable. Je dépliai, pour la première fois, le pied d’accostage. C’est une sorte de patte de poulet sortant à volonté du ventre de mon vaisseau-poisson (ressemblant plus à un sous-marin qu’au bateau qui m’a toujours transporté) pour se cramponner, dans ce cas-là, aux pavés d’un large trottoir. Une fois le vaisseau stabilisé, je déployai le pont d’accostage. C’est une petite passerelle que je ne peux m’empêcher de comparer à la langue d’un caméléon que tirerait mon vaisseau en ouvrant grand la bouche – pardon, le sas – afin que, DreamOn et moi, nous puissions débarquer.
Je reniflai, non sans un certain mécontentement, l’air de la ville. La place était déserte. Pourtant, le Guide Touristique pour platîlien précise que de nombreuses attractions sont à disposition des voyageurs fatigués. Je m’attendais à voir des touristes, grisés par le soleil, inattentifs à leurs bourses… Personne.

Le Capitaine Titou : Partie 2, La boîte noire du Sardinor, épisode 7//Poulpy ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s