Il traversait l’immense hall du musée lorsqu’il l’aperçut. Elle se tenait un peu à l’écart, immobile, le fixant.
Le jeune conservateur qui lui consacrait une rétrospective le rejoignit.
« Vous avez un moment, maître ? »
Il était l’un des grands peintres vivants, connus pour ses toiles aux singulières explosions de couleurs.
A l’opposé, la jeune fille continuait de l’observer. Tout en elle était sombre. Ses longs cheveux de jais, ses vêtements qui enveloppaient une silhouette menue, son regard enfin.
« Gwendoline est l’une de vos plus grandes admiratrices. »
De son sac à main, elle tira un livre qui avait plus de cinquante ans, dont il fut surpris qu’il soit en sa possession, l’un des premiers qui lui avait été consacré.
Sans un mot, elle le lui tendit, ainsi qu’un stylo.
Il improvisa une dédicace avec humour… ‘Pour Gwendoline, obstinément muette…’ et il esquissa une rapide caricature de la jeune femme. Cheveux sombres, masquant un œil et laissant voir l’autre, quelques traits supplémentaires pour la finesse du visage.
Il lui tendit livre et feutre.
Ce fut à ce moment que leurs doigts se touchèrent. Il eut une sensation étrange. Comme si on aspirait quelque chose de lui. Pour la première fois, la jeune fille sourit.
Leurs chemins se croisèrent à nouveau, mais à distance, dans la soirée.
Le vieil homme s’installa devant une toile.
Il dut constater à regret que le vide l’habitait. L’inspiration n’était plus là.
A l’opposé, la jeune fille se cala devant une toile semblable, et, saisissant brosses et pinceaux, elle se laissa emporter par les torrents d’une créativité qui n’était pas la sienne.
Une fois l’œuvre terminée, elle s’émerveilla du résultat.
La toile alla rejoindre aux murs celles d’autres artistes dont elle avait dérobé le don, les privant de ce talent qui était à présent en elle, et lui permettait de peindre quand elle voulait, en utilisant leur style, des œuvres que personne ne verrait jamais.

Le peintre//Jérôme Bertin ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s