série#04LCT.008

Journal de bord du capitaine Titou, 9 sixissi an de la calebasse.

Nous avons accosté en Pingouinsy en début d’après-midi. J’achetai, à prix modique, quelques petits glaçons chez mon ami Gérard (un artisan local). Seuls les narvals, grâce à leur longue défense, ont le moyen de sculpter la glace pour en faire des cubes parfaits. Qu’est-ce qu’il faisait froid… J’en tremble encore.
Hisser une si importante réserve de glace dans le navire fut cause de débordements au sein des troupes… Vite calmées par la promesse d’un sorbet bien frais et, avant tout, d’un café bien chaud. Lorsqu’il fut temps de larguer les amarres, l’anomalie se révéla à nous. Souvenez-vous de ma description de l’îlot des pingouins : un dôme le recouvre. Et bien, tout à coup, une gigantesque vague renversa entièrement cette demi-sphère, avec nous dedans et par deux fois, nous projetant violemment dans les airs, puis nous faisant chuter, cucul par-dessus tête, dans l’épaisse couche de poudreuse recouvrant le sol ! Ce qui donna lieu à une tempête sans précédent. Je ne voyais même plus mon propre museau ! Il a bien fallu attendre deux heures avant que toute la neige ne retombe. Quel cauchemar ! Moi, le capitaine Titou, n’ai jamais autant craint pour ma vie. Dans le lointain, malgré tout ce chaos, je pus entendre un rire diabolique qui me glaça d’effroi. Je ne pouvais bouger. Les éléments m’avaient transformé en une grosse boule de neige. Armé de mon seul courage, je m’égosillai bien fort et, de ma puissante voix, je prononçai ces mots : QUI OSE SE MOQUER AINSI DU CAPITAINE TITOU ? MÉCRÉANTS ! JE VOUS APPRENDRAI CE QU’IL EN COÛTE !
Et, tandis que les avalanches finissaient d’ensevelir les villages à proximité, le rire se transforma en un cri strident qui se perdit dans le lointain… À l’heure où j’écris ces lignes, les pattes arrières pataugeant dans les eaux chaudes de l’océan que je n’aurais jamais dû quitter, le fidèle équipage du Sardinor crie Vengeance.

Le Capitaine Titou : Partie 1, épisode 8//Poulpy ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :