« Ph’nglui mglw’nafh Cthulhu R’lyeh wgah’nagl fhtagn » psalmodièrent les silhouettes réunies en cercle, autour du vieux puits à la margelle taillée d’un bloc dans une roche d’origine inconnue. Ils levèrent les bras vers le levant, là où le soleil, bientôt montrerait ses premiers rayons ardents. Les cultistes avaient veillé toute la nuit quand il fut évident que le Grand Ancien allait s’éveiller, moment tant attendu depuis des millénaires. Au début ils avaient eu du mal à se concentrer avec les curieux qui se pressaient autour du périmètre de sécurité. La nouvelle avait fuitée sur les réseaux sociaux. Raoul, le frère coupable de cette négligence, perdait à présent son sang au fond du puits, il n’avait pas été difficile de désigner un sacrifié grâce à lui. Le Grand Cthulhu pourrait se sustenter de sa viande quand il surgirait des profondeurs de R’lyeh. Tous suivirent le mouvement des bras qui maintenant pointaient vers la comète qui brillait fortement dans le ciel grisâtre de l’aube. Le brouhaha amusé du début fut bientôt remplacé par un silence incrédule puis angoissé. Les communications furent coupées par la forte activité magnétique dégagée par l’entrée dans l’atmosphère de l’énorme boule de feu. Les gens se mirent à fuir, trop tard. Il y eut plusieurs explosions quand le météore se désagrégea sous les coups des missiles envoyés par diverses nations. Les badauds décampèrent, suivis par les cultistes qui soulevaient leurs robes jusqu’aux genoux afin de faciliter la course. Des boules de feux s’écrasèrent sur eux, tuant les malheureux dans ce qu’ils crurent être un ultime sacrifice au Grand Ancien.
Le soleil se leva sur une scène d’apocalypse. Des hélicoptères de l’ONU survolaient les lieux dévastés. Le puits, intact, focalisait toutes les attentions. Une main tremblante surgit pour s’agripper au rebord. Dans une lenteur saisissante, un être dégoulinant d’eau si hissa hors du trou. On braqua les armes sur lui. Une voix relayée par un puissant mégaphone posa la question qui taraudait les terriens qui suivaient la retransmission en direct sur les chaînes d’informations :
— Cthulhu ?
— Ha non, moi c’est Raoul, répondit, laconique, l’homme en se tenant le flanc droit d’une main ensanglantée.

Demain, une comète 1: Demain, fhtagn !//Isangeles ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s