série#04LCT.003

Journal de bord du capitaine Titou, le 42 sixcinti an de la calebasse.

Mon équipage vous le confirmera. J’ai cette habitude de m’appuyer sur l’épaule du pauvre matelot qui se situerait dans la circonférence de ma patte avant droite. Je prétends que l’épaule du marin, de par sa confortabilité, est une surface plus décente pour le capitaine que je suis, que pour le perroquet susceptible de s’y nicher. Quelle fut ma surprise alors quand, pas plus tard que ce matin, un de ces volatiles m’a rendu la pareille ! Un perroquet, oui, mesurant plus de quatre mètres de haut ! Muni de dents, qui plus est. Cela s’est déroulé lors de notre visite à nos amis de la colonie dodo de Pompeï-prime. Ceux-ci tentaient d’enrayer une infestation de quetzalcoatls. Comme vous le savez, ces dinosaures cohabitent souvent avec une multitude d’espèces animales qui se nourrissent des détritus recouvrant leurs corps massifs. Ah, quelles repoussantes créatures que les psittaciformes giganticus ! Des coprophages, vous dis-je ! Rien que de repenser au contact de cette patte griffue sur ma belle fourrure… Cela dit, c’était un mal pour un bien. Il semblerait que mes braillements et mes noms d’oiseaux aient réussi à faire fuir tout volatile dans un rayon de cinquante hectares. Il va de soit que l’accueil que nous réservèrent les dodos fut des plus chaleureux après cela. J’ai pourtant ressenti une certaine forme d’appréhension provenant de quelques familles…

Le Capitaine Titou : Partie 1, épisode 3//Poulpy ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :