Journal de bord du capitaine Titou, le 2 sixcinti an de la calebasse.

Avons accosté sur une île flottante. Façon de parler. Difficile de jeter l’ancre sur ce sol spongieux. L’équipage a émis le souhait de lui donner le nom de notre vaisseau. Pourquoi pas. Mais je pense que nous ne sommes pas les premiers à poser patte en cette terre. La flore est étonnante : des arbres à fromages ! Nous en avons rempli les soutes. L’odeur et la texture de certains fruits exigent cependant l’usage de tupperwares dont nous ne disposons pas. L’étape fut courte (les effluves repoussant toute tentative d’exploration). Elle s’est avérée primordiale pour le moral des troupes. Emplacement dûment noté. L’îlot semble désert. Pourtant, la nuit tombée, nous pouvons entendre d’étranges gazouillis provenant de l’intérieur des terres. Serait-ce donc le nid des mythiques jestions dont certains parlent ? L’île aux fromages est définitivement unique en son genre. S’agirait-il d’une dégoulinure lunaire ? Je ne peux m’empêcher d’observer l’astre dans le ciel. Imaginez quel goût il peut avoir ! Enfin. Il est grand temps de partir. Il serait désavantageux de permettre aux officiers de se goinfrer autant. Ils ont pris assez de poids comme ça. Et le vaisseau, ainsi lesté, sera assez difficile à manœuvrer.

Le Capitaine Titou : Partie 1, épisode 1//Poulpy ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s