série#04LCT.009

Journal de bord du capitaine Titou, 10 sixissi an de la calebasse. La poursuite fut éreintante. Suivant les courants marins, nous avons écumé les seize mers, bravé les monstres qui barraient notre route, pris peu à peu du terrain sur nos mystérieux assaillants. Les couards ! Il est sage de prendre la fuite devant le capitaine…

#0181.290916

Depuis quelque temps, la baronne Adonise cherchait à me séduire. Cette veuve déchue inventait des soirées auxquelles elle m’invitait. La première fois, je me retrouvai seule avec elle. Inconfortablement assise dans un fauteuil miteux, je sirotais une boisson qu’elle avait concoctée pour moi, uniquement pour moi, disait-elle. Le breuvage n’était pas mauvais, mais la dame…

#0180.280916

Cela commença comme une mélodie formidable. D'aucuns firent mine de ne pas l'entendre, mais la complainte qui nous parvenait de quelque pièce escamotée détourna l'attention de l'assemblée. Elle nous subjuguait par ses vibrations déchirantes qui résonnaient jusque dans les plus infimes cellules de nos êtres. Les femmes se bouchèrent les oreilles ; les hommes, tels des…

série#04LCT.008

Journal de bord du capitaine Titou, 9 sixissi an de la calebasse. Nous avons accosté en Pingouinsy en début d'après-midi. J'achetai, à prix modique, quelques petits glaçons chez mon ami Gérard (un artisan local). Seuls les narvals, grâce à leur longue défense, ont le moyen de sculpter la glace pour en faire des cubes parfaits.…

#0179.260916

Cela commença comme une mélodie formidable. D'aucuns firent mine de ne pas l'entendre, mais la complainte qui nous parvenait de quelque pièce escamotée détourna l'attention de l'assemblée. Elle nous subjuguait par ses vibrations déchirantes qui résonnaient jusque dans les plus infimes cellules de nos êtres. Lorsque nous fûmes dans cet état proche de la pâmoison…

#0178.240916

Depuis quelque temps, la baronne Adonise cherchait à me séduire. Cette veuve déchue inventait des soirées auxquelles elle m’invitait. La première fois, je me retrouvai seule avec elle. Inconfortablement assise dans un fauteuil miteux, je sirotais une boisson qu’elle avait concoctée pour moi, uniquement pour moi, disait-elle. Le breuvage n’était pas mauvais, mais la dame…

série#04LCT.007

Journal de bord du capitaine Titou, 8 sixissi an de la calebasse. Le mois de sixissi est synonyme de grandes chaleurs. Le capitaine émérite que je suis s'y prépare longuement. Cela commence par un détour sur l'îlot de Pingouinsy, lointain souvenir d'un royaume arctique jadis florissant. Cette terre est un bijou technologique. Recouverte d'un dôme…

#0177.220916

Le Clown tourna son visage poudré vers le miroir. "Si être clair c'est être beau, dit-il, qui peut se comparer à moi, dans mon masque blanc ?" "Qui peut se comparer à lui, dans son masque blanc ?" me demanda la Mort à côté de moi. "Qui peut se comparer à moi ? dit la…