série#02LAL.03

Comme Bob avait l’adresse de son employeur, il attendit le soir, s’arrêta à une armurerie fédérale, montra sa carte de soldat galactique, et s’acheta un pistolet à pulvérisation de particules ainsi que quelques chargeurs à énergie de fusion.
Bob trouva un glisseur libre qui le déposa à la liberté guidant le peuple et il zona dans les immeubles à la recherche du bon numéro jusqu’à ce qu’un appareil frigorifique vienne gentiment s’écraser sur son taxi glisseur, pulvérisant par la même son véhicule et son chauffeur mécanique.
Bob comprit immédiatement que la partie venait de commencer, il se planqua dans l’entrée d’un immeuble au hasard et leva les yeux vers le ciel. Là, il vit quelques mécaniques qui regardaient le frigo avec un air de profond contentement. Ils devaient avoir exactement accompli ce qu’on leur avait demandé car ils se félicitaient les uns les autres.
Bob décida de longer les murs et de prendre un ascenseur à propulsion thermique afin d’aller leur rendre une petite visite. Ils étaient au quarante-troisième étage. Bob explosa le premier directement à travers la porte. Le deuxième se jeta directement par la fenêtre, suivant ainsi le destin funeste de l’appareil frigorifique, et sans demander son reste, il alla s’écraser au sol.
Le troisième mécanique cherchait vainement à protéger un placard. Il vola en éclats à la première charge du pistolet à pulvérisation de particules.
Practinant était attaché dans le placard.

Les Archives Lumière 0.3//Francis Péhot ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :