La Fabrique de Littérature Microscopique

La femme-tronc prétendait être une sirène – une sirène-tronc, donc. Pour notre défense, il faut bien avouer que rien ne nous permettait d’en douter. Jusqu’à ce qu’elle coule à pic quand on voulut la relâcher dans son élément naturel.

View original post

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s